Découvrir toutes les réserves animalières lors d’un safari en Tanzanie

Découvrir la vie sauvage de la Tanzanie rend inoubliable son séjour. Ce pays abrite plusieurs parcs nationaux dans lesquels divers types d’animaux peuvent se trouver. Il permet aux touristes de visiter des réserves animalières. Celles-ci se répartissent presque dans tout le territoire. Elles existent, par exemple, dans le nord et proposent une grande biodiversité aux vacanciers. Ces derniers auront également la possibilité d’aller vers le sud et de faire du trekking en montagne.

Visiter des parcs dans la partie nord du Kenya

Il existe plusieurs parcs à visiter dans le nord du Kenya. Ces réserves s’accéderont de différentes manières. Elles se laisseront découvrir par les touristes qui se déplacent d’un endroit à l’autre avec le moyen de transport qui leur convient. Par exemple, en partant de la ville d’Arusha, les voyageurs peuvent louer une voiture privée. Ils auront dans ce cas la chance d’être accompagnés par un individu qui est à la fois chauffeur et guide. De cette manière, la découverte des éléments se trouvant dans chaque site s’effectue avec un professionnel. Ce dernier est un habitué de toutes les destinations. Il est mieux placé pour fournir les informations liées à plusieurs facettes de la beauté naturelle du Kenya.

De plus, les guides se mettent totalement à la disposition des groupes francophones. Ils peuvent également accompagner ceux qui ont le moyen de réserver un avion. Cette option facilite l’accès dans les réserves inhospitalières. Elle laisse les visiteurs bien gérer leur temps et optimiser leur découverte. Celle-ci caractérise un safari en Tanzanie. Elle se réalise sous deux formes : safari terrestre et safari aérien.

Se rendre aux parcs du sud

Les vacanciers pourront continuer leur périple dans le sud du Kenya. D’abord, il existe dans cette partie du pays des parcs qui sont facilement accessibles. Selous et Mikumi en sont les plus remarquables. Ils sont proches l’un de l’autre et peuvent se visiter en véhicule. La route est donc praticable. Les voyageurs se permettent d’en profiter pour mieux économiser. Ils doivent cependant prendre un avion pour se rendre dans des réserves enclavées. Celles-ci se situent très loin des villes kényanes dont les voies terrestres qui y mènent sont presque impraticables. Elles abritent toutefois des espèces animales représentant une vie sauvage originale. Cette dernière ne laisse pas indifférents les férus de la nature. Elle offrira de beaux souvenirs immortalisant un séjour en cette terre du tiers monde.

Faire du trekking en montagne

Les safaristes auront l’opportunité de pratiquer le trekking en montagne. Celui-ci est particulièrement destiné aux voyageurs sportifs. Il constitue à la fois un moment de dépaysement et une occasion de découvrir des espèces animales. La grande colline du Kilimandjaro en est la plus célèbre. Elle est fortement référencée par les vacanciers grâce à son paysage artistique et à sa biodiversité. Il existe aussi Meru permettant de faire cette même activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *