Les dangers de twitter (dans ses excès)

Quand Twitter est apparu pour la première fois, je ne savais vraiment pas quoi en faire. Curieux de voir de quoi il s’agissait, je me suis inscrit pour un compte, et en tant qu’étudiant en arts libéraux, j’ai suivi le Huffington Post de façon douteuse. Je n’avais aucune idée que des années plus tard, en travaillant dans le domaine des technologies à but non lucratif, Twitter régnerait comme un outil de communication et un moyen indispensable pour diffuser les opinions et promouvoir les causes.

logo pas cher

Il y a un an, j’utilisais surtout Twitter comme agrégateur de nouvelles, un endroit où des personnes de confiance pouvaient me dire ce qui se passait dans le monde. En août 2013, j’avais environ 60 adeptes. (Je ne sais pas comment j’ai réussi à atteindre cette somme modeste, car je n’ai jamais fait plus d’un coup d’œil sur le réseau, peut-être que les gens ont été séduits par ma toile de fond colorée et une photo de tête étonnante.)

Mon patron (George Weiner) en a pris note et a décidé d’alimenter mon compte. C’est ainsi que j’ai commencé mon incursion dans le monde surréaliste des robots Twitter, où tous les adeptes ont une photo de compte, un nom et une initiale, ainsi qu’une ligne de texte aléatoire pour leur profil (pensez cheval e_books, sans le génie prophétique.)

De nombreux organismes à but non lucratif voient leur Twitter comme un sceau de légitimité. Si des milliers de personnes écoutent une organisation, cela doit vouloir dire qu’elle en vaut la peine, non ? C’est important que ce soient de vraies personnes ? Vraiment, qui prend le temps de parcourir une liste d’adeptes pour détecter les faux ? Il s’avère que mes amis le font.

 

Alors, que s’est-il passé ?

Alors que je parcourais sans rien faire mon fil Twitter l’automne dernier, j’ai remarqué que le nombre d’adeptes avait grimpé à plus de 1 000, apparemment du jour au lendemain. Mon patron m’a plus tard avoué qu’il avait répondu à une annonce sur followers-twitter.com, vendant 500 followers Twitter pour 5 dollars.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *