L’île de Rangitoto, une escale à envisager lors d’un séjour en Nouvelle-Zélande

Si vous rêvez de passer un séjour paisible sur une île déserte et sauvage. Partez pour l’île volcanique de Rangitoto. Elle offre un environnement sauvage de toute beauté où il est possible de profiter d’une aventure mémorable en Nouvelle-Zélande. Facilement accessible, elle est la garantie d’un séjour authentique entre nature, volcan et mer. Tour d’horizon sur ce périple singulier.

Présentation et accès à l’île de Rangitoto

Vivre une expérience authentique est possible sur l’île de Rangitoto. Elle est l’une des 65 îles du golfe de Hauraki. Elle est localisée à proximité de la ville d’Auckland. Pour la rejoindre, il faudra prendre le ferry. Depuis le terminal de ferry, vous aurez à réaliser un trajet d’une demi-heure environ pour l’atteindre en passant par le port de Waitemata. Elle est visible depuis Auckland par son cône volcanique culminant à 260 mètres et qui est éteint.

Une fois sur la plateforme en bois qui sert de port de Rangitoto, vous serez émerveillé par sa beauté. Il faut savoir qu’elle est inhabitée. Vous n’y retrouverez donc pas des restaurants ou des magasins sur place. Mais on y retrouve par contre quelques maisons converties en musée et une seule chambre d’hôte. Dans tous les cas, ce petit bout de terre émergée réserve une grande aventure. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle doit absolument être incluse dans votre circuit avec Marco Vasco Nouvelle-Zélande sur l’île du Nord.

Rangitoto en tant que réserve naturelle de la Nouvelle-Zélande

Pour votre information, Rangitoto a été formée grâce à l’éruption de son volcan éponyme, il y a environ 600 ans. Culminant à 260 mètres et dotée d’une largeur de 5,5 km, elle est le plus jeune et le plus haut volcan d’Auckland. En maori Rangitoto signifie « Ciel rouge sang. Il fait référence à la bataille sanglante qui y avait eu lieu sur l’île avec la tribu qui y résidait à une certaine époque lointaine. Mais elle a été rachetée par les Anglais en 1854. Ce n’est qu’en 1890 qu’elle est devenue réserve naturelle. De par ce titre, les lieux sont protégés.

Même si les visites y sont accessibles. Il est impossible d’y passer la nuit. D’autant plus qu’on n’y trouve aucun commerce. Malgré tout, les lieux invitent grandement à une aventure exceptionnelle de par la présence d’une nature préservée sur place. En réalité, Rangitoto accueille de nombreuses espèces d’oiseaux et de fleurs. Elle abrite également la plus grande forêt de Pohutukawa au monde, une espèce endémique. Il s’agit de l’arbre de Noel de la Nouvelle-Zélande reconnu pour ses fleurs rouges. En plus de ces merveilles, l’île abrite également des plantes exotiques, des fougères, des orchidées… Les lieux invitent grandement à la randonnée.

La randonnée à portée de main sur l’île de Rangitoto

Pour profiter pleinement de cette escapade sur l’île de Rangitoto, la randonnée est à privilégier. Mais il est possible d’y retrouver un petit train tout-terrain qui peut vous emmener explorer l’île avec un guide. Dans tous les cas, la randonnée pédestre reste le moyen le plus approprié pour profiter des lieux. Plusieurs parcours peuvent être accessibles selon vos envies et votre niveau. Il y a par exemple le Summit Track qui permet de rejoindre en une heure le sommet du volcan après un trajet de 3,1 km.

La randonnée Coastal Track est aussi une très bonne alternative, car elle donne l’occasion de longer la côte jusqu’à l’île de Motupatu. Le parcours est long de 4,5 km. Il est possible de le réaliser en 2 h 30. Dans tous les cas, il permet de découvrir d’anciennes maisons de vacances construites dans les années 30 pour les touristes, mais qui sont aujourd’hui fermées. En cours de route, vous aurez aussi la possibilité de découvrir une splendide plage cachée. Sinon, empruntez Lava Caves Track qui vous emmènera vers les grottes de lave.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *