Pivot dentaire

Bien que l’objectif soit le même, une dent sur pivot est différente d’un implant dentaire. Vous avez une dent très abîmée ou une carie avancée ? La première chose à faire est évidemment de prendre rendez-vous chez votre dentiste. C’est lui et lui seul qui pourra vous indiquer le traitement le plus adapté à votre problème.

Sachez néanmoins que l’odontologie moderne offre de nombreuses solutions pour retrouver le sourire. Parmi elles, la dent sur pivot est une technique qui a fait ses preuves et qui offre un résultat particulièrement durable et confortable.

Pivot dentaire

Aujourd’hui plus connu sous le terme de « inlay-core », un pivot est une tige que l’on place dans le canal dentaire afin d’y poser une couronne dentaire ou un bridge lorsque les dents sont si abîmées qu’une simple couronne ou qu’une obturation ne seraient pas suffisantes. La pose d’un pivot est donc réservée aux dents très abîmées, mais suffisamment en bon état pour que la racine puisse être conservée. Dans le cas contraire, le chirurgien dentaire pourra proposer la pose d’un implant.

Dent sur pivot ou implant ?

Les deux termes sont très souvent confondus mais ils correspondent à deux situations bien différentes :

La dent sur pivot est une tige métallique placée dans la racine d’une dent dont l’état est suffisamment bon pour pouvoir la soutenir ;

L’implant est une prothèse dentaire destinée à remplacer complètement une dent, notamment dans le cas de perte dentaire. Lors de la pose d’un implant dentaire, le dentiste procède d’abord à l’extraction de la dent si elle est toujours en place avant de poser l’implant. Dans le cas de la dent sur pivot, on conserve la dent naturelle.

Couronne dentaire

La couronne est fixée sur le pivot. S’ils sont intiment liés, le pivot et la couronne sont pourtant différents. En effet, le pivot est une tige, souvent métallique, sur laquelle vient se poser une couronne dentaire. La dent à pivot est toujours surmontée d’une couronne ou d’un bridge mais une couronne n’est pas forcément placée sur un pivot. Dans certains cas (en particulier quand la dent a été extraite), la couronne est en effet posée sur un implant dentaire.

Il existe deux types de pivots :

  • Le pivot mono-bloc, constitué d’un tenon et d’un moignon, collé dans le centre de la racine ;
  • Le pivot en deux parties : une tige surmontée d’une couronne.

Ce dernier est le plus courant car il offre un meilleur confort, notamment pour la mastication, et il est plus facile à extraire dans le cas où il faudrait le remplacer.

Pourquoi poser un pivot dentaire ?

Dans tous les cas, c’est bien le chirurgien dentiste qui déterminera le meilleur traitement pour son patient, en fonction de la sévérité du délabrement des dents ainsi que de la présence d’éventuelles contre-indications. Toutefois, on peut considérer que la dent sur pivot est réservée aux personnes dont la dent naturelle est dans un tel mauvais état qu’une simple obturation en métal (plombage) ou une incrustation n’est plus possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *