Un guide des vins légendaires de Château Latour

Sur la commune de Pauillac, qui abrite trois des cinq premiers crus de Bordeaux, se trouve le Château Latour, un domaine réputé pour la longévité phénoménale et la qualité constante du vin qu’il produit depuis des siècles.

La longue histoire de Château Latour

L’histoire de Château Latour remonte à 1378, année où l’historien de la cour Jean Froissart a écrit qu’une tour de deux étages appelée « La Tor de Sent-Maubert » avait été capturée par des soldats anglais pendant la guerre de Cent Ans. L’histoire de la viticulture à Latour remonte cependant à bien plus loin, peut-être jusqu’au XIIe siècle, lorsque les exonérations fiscales pour les marchés anglais ont permis un commerce florissant du vin entre la France et l’Angleterre.

Les archives suggèrent qu’aux 14ème et 15ème siècles, jusqu’à deux tiers du célèbre vignoble de L’Enclos étaient déjà plantés de vignes – un pourcentage inhabituellement élevé à une époque où la plupart des domaines avaient un mélange de vignes et d’autres cultures. Le vin de Latour était entièrement produit à partir de vignes non greffées jusqu’à ce que le phylloxéra s’installe. Le greffage des vignes a commencé à partir de 1900, jusqu’à ce qu’en 1920, toutes les vignes aient été greffées sur des porte-greffes américains résistants au phylloxéra. Les offres d’avant 1920 dans nos ventes sont donc des exemples extraordinairement rares de produits issus de vignes non greffées.

Propriété du Château Latour

Alors que d’autres domaines ont subi des bouleversements aux mains de nouveaux propriétaires, la propriété de Château Latour a été remarquablement constante au fil des ans. Marguerite Coutant a hérité de Latour en 1693 de son oncle François Chanevas, et le domaine n’a été transmis qu’à trois familles jusqu’en 1962, date à laquelle il a été acheté par le groupe britannique Pearson.

La vente a marqué une période de grands changements au sein du domaine

D’énormes investissements ont été réalisés dans la plantation de nouvelles vignes, le remplacement des anciennes machines et l’introduction de nouvelles cuves en acier inoxydable – des changements que de nombreux domaines bordelais ont maintenant adoptés, mais qui étaient à l’époque des pionniers.

Un deuxième vin, Les Forts de Latour, a été introduit en 1966, suivi d’un troisième, le Pauillac de Latour, en 1973. De minuscules quantités de rosé ont également été produites pour la consommation privée. Une énergie considérable a été investie dans la viticulture biologique et biodynamique et dans l’amélioration du processus de vinification. Pour découvrir les produits du Chateau Latour, contacter ce lien : https://www.premiersgrandscrus.com/fr/151_latour

Le terroir imbattable de Latour

Latour possède certains des meilleurs terroirs de Bordeaux. En pente douce, la surface graveleuse offre un drainage exceptionnel et se compose à la fois de gros cailloux et de petits galets.  Sur les 92 hectares de vignes qui composent le vignoble du Château Latour, les 47 hectares qui entourent le Château sont connus sous le nom d' »Enclos ». Les meilleures et les plus anciennes vignes du domaine se trouvent ici, dans ce qui est considéré comme l’un des meilleurs vignobles de tout Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *